Logo ApfThionvilleYutz. Cliquer ici pour revenir à la page d'accueil
Orthophonie Ce document, créé par les orthophonistes de l'IME de Rosendaël à Dunkerque, explique parfaitement en quoi consiste une prise en charge en orthophonie. C'est la raison pour laquelle je me suis permis de le reprendre quasiment terme à terme (!) LA REEDUCATION ORTHOPHONIQUE A) LES TROUBLES Les troubles de langage sont classiques et multiples. Les troubles d’articulation Ils portent sur les phonèmes : c’est une erreur motrice systématique et permanente dans l’exécution d’un phonème (schlintement, sigmatisme...). Le retard de parole Il porte sur la chaîne parlée, même si les sons isolés sont correctements répétés : ils sont inversés, omis, confondus ou ajoutés dans la répétition de mots ou de phrases et à plus forte raison dans le langage spontané. Le retard de langage Il porte sur la syntaxe, le vocabulaire et l’organisation du récit (dyssyntaxie, agrammatisme...). Ces trois types de troubles peuvent bien sûr coexister. Ces troubles peuvent avoir : - Une cause psychologique Un traumatisme psychologique peut entraîner un retard de parole.Celui ci peut engendrer chez l’enfant un blocage, un refus de grandir, qui se traduit dans le langage par un retard. Le trouble de langage n’est ici qu’un symptôme témoignant l’existence d’un mal être chez l’enfant et la connaissance de l’histoire de celui-ci permet d’en cerner la cause. - Une cause instrumentale Une mauvaise perception et mémorisation auditive (rythme, discrimination...), un retard moteur global engendrent des difficultés dans l’acquisition du langage sur les versants perceptifs et articulatoires de la parole - Une carence éducative Un milieu socio-culturel très pauvre, déficitaire, peu stimulant pour l’enfant tant au niveau du vécu (expérience) que du bain de langage nécessaire au développement linguistique retentit également sur le langage). - Une cause organique Par exemple une surdité, une malposition dentaire, une fente labio-palatine... B) LES TECHNIQUES UTILISEES Les techniques utilisées sont multiples et adaptées au cas de chaque enfant : elles dépendent à la fois de la nature de son trouble, du caractère et de la problématique de l’enfant, de ses possibilités intellectuelles, d’où une prise en charge individuelle. Au niveau articulatoire Chaque fois qu’un phonème n’est pas correctement émis, le rééducateur sert de modèle acoustique et articulatoire à l’enfant. Il s’agit de créer de nouveaux automatismes audio-kinesthésiques correspondant à une position organique correcte (le travail devant la glace permettant à l’enfant de la visualiser et d’en prendre conscience). Bain de langage Au moyen de jeux : lotos, mémory, imagiers, lexidata. Travail de perception, de discrimination et de mémorisation auditive. Au niveau de l’organisation de la pensée : Orientation temporelle:apprendre à se repérer dans la journée, la semaine... La prise en charge hebdomadaire à une heure précise et connue de l’enfant, permet déjà à celui-ci de prendre conscience de la succession du temps (jours, semaines) et des intervalles. Orientation spatiale Compréhension puis verbalisation des notions spatiales. L’enfant doit apprendre à se situer dans l’espace (« je suis derrière la chaise »), à situer les objets entre eux (« le crayon est à gauche de la boîte »), à organiser l’espace feuille. L’histoire en images Elle permet de travailler le raisonnement. L’enfant doit être capable de comprendre le déroulement d’une histoire, d’en ordonner les différentes phrases (ex : tomber, se salir, se laver). Exercices de respiration, de motricité bucco-faciale s’il y a une indication thérapeutique. C - LA DIMENSION RELATIONNELLE Les liens privilégiés qui se nouent entre l’enfant et le rééducateur ne sont pas qu’un moyen de faire la technique. Ils ont aussi pour but l’épanouissement de l’enfant. La relation duelle est gratifiante pour lui. Elle lui permet de se confier, de ressentir du plaisir dans un échange avec un adulte. En lui montrant qu’il est capable de décider et de réaliser lui-même, en lui faisant constater ses propres progrès et en le valorisant, l’orthophoniste aide l’enfant à prendre confiance en lui, en ses capacités, et à trouver la volonté de surmonter ses échecs. D’autre part, il est évident que la possibilité de s’exprimer oralement ne suffit pas, encore faut-il avoir envie de communique.Seule une situation duelle affectivement sécurisante et gratifiante peut faire naître et grandir chez l’enfant cette appétence à la communication.  API (alphabet phonétique international) Si vous voulez utiliser une police phonétique (dans le cas d'un bilan par exemple...), vous pouvez télécharger gratuitement la police APICAR (PC ou Mac) à l'adresse suivante www.primecole.com: pour PC et pour Mac Vous pouvez aussi consulter ce site consacré à l'API ou cliquer sur ce lien (zip) (vous devez alors posséder un logiciel de décompression que vous pouvez télécharger ici si vous le voulez) (Merci à Réal saint-Jacques http://pages.infinit.net/jaser2) Voici un tableau récapitulatif des équivalences: ﷯ Tiplo (PC) Ce Test Informatisé pour la Perception du Langage Orale évalue la capacité de perception et de discrimination phonétique de petits enfants (30 mois) ainsi que d'enfants ayant des retards sévères de langage (absence de production de langage). Vous pouvez l'obtenir gracieusement en joignant l'un des auteurs à l'adresse suivante parisse@ext.jussieu.fr . Celui-ci est prêt à l'adapter selon les besoins et si cela est possible! Il nous a ainsi mis en place un système de défilement pour l'utilisation avec les enfants qui ont des difficultés à pointer du doigt l'image demandée. Congrès et Formations Liste des actions de formation agréées F.C.C. 2012 pour les orthophonistes libéraux. Cela ne semble plus être mis à jour depuis juin 2012 Formations Vous pouvez consulter, entre autres: * le site orthomalin www.orthomalin.com/accueil/index.php?m=agenda qui propose quelques formations dans des domaines variés (langage, bégaiement...) * le site de l'UNADREO (Union NAtionale pour le Développement de la Recherche et de l'Évaluation en Orthophonie) * Le site EDI Formation ( pour autisme et autres troubles du développement Documents divers à télécharger Afin de pouvoir visualiser ces documents, il vous faut télécharger ce logiciel, si vous ne le possédez pas encore, en cliquant sur le logo suivant: logo Acrobar Reader De plus, vous devez posséder un logiciel de décompression que vous pouvez télécharger ici si vous le voulez A noter qu'un message apparaitra quand vous cliquerez sur l'un des liens suivants. Si vous n'avez pas confiance (malgré le fait que tous nos documents soient d'abord vérifiés par un antivirus), vous pouvez choisir simplement d'ouvrir le document au lieu de l'enregistrer sur votre disque dur. Autisme et informatique zip 170.5Ko environ 25" Options d'accessibilité Windows et IE5 zip 705.1Ko environ 1'20" Documentation technique Clavicom 4.1 zip 411.8Ko environ 1' Manuel à l'attention des utilisateurs d'aides techniques zip 630.5Ko environ 1'30" Guide de compatibilité Mac-PC zip 262.2Ko environ 35" Les nouveaux traitements de la dyslexie zip 130Ko environ 20" Lexidata lexidataLe site canadien www.canada-ortho.com propose à la vente (40 euros) les fichiers Lexidata (les liens Sedidacta, eux, sont morts) et même l'appareil lui-même. Ce petit appareil, sorte de mini ordinateur mécanique, permet aux enfants de faire des exercices (orthographe, lecture, mathématiques...) à l'aide de fiches. A noter que ce site propose des jeux, des fiches, livres, tests que l'on peut se procurer directement sur le site ou par courrier.Ces commandes sont traitées en France. De plus, dans la partie consacrée aux parents, de nombreux renseignements pratiques sont donnés ( dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, lecture labiale, bégaiement, troubles de la voix et déglutition) et ce, pour la majeure partie, sous une forme originale puisqu'il s'agit d'un reportage radiophonique! Depuis peu semble-t-il, le site du lexidata existe maintenant en France: www.lexidata.fr ( merci à Canada-ortho pour ce renseignement) Quelques adaptations simples mais efficaces à installer Verrouillage du clic : Mettre en surbrillance ou effectuer un glisser-déplacer sans avoir à maintenir le bouton de la souris enfoncé sélectionner l'option Verrouillage du clic. Cette procédure décrit comment activer le verrouillage du clic via Propriétés de la souris dans Panneau de configuration. 1 Dans le menu Démarrer : • Sélectionnez Panneau de configuration• 2 Dans Panneau de configuration : • Assurez-vous d'être en Affichage classique (toutes les icônes du panneau de configuration apparaissent). • Si ce n'est pas le cas, sélectionnez, sous Panneau de configuration dans le volet gauche, Basculer vers l'affichage classique. • Sélectionnez Souris.• 3 Dans la boîte de dialogue Propriétés de la souris, dans l'onglet Boutons, sous Verrouillage du clic : • Cochez la case Activer le verrouillage du clic. • Sélectionnez le bouton Paramètres de Verrouillage du clic.• 4 Dans la boîte de dialogue Paramètres du verrouillage du clic : • En déplaçant la flèche de la molette, réglez la durée nécessaire au maintien d'un bouton de souris ou de trackball enfoncé avant le verrouillage du clic. • Cliquez deux fois sur OK.• Masquer les lettres soulignées pour la navigation au clavier tant que la touche Alt n'est pas enfoncée En appuyant sur les touches qui correspondent aux lettres soulignées dans les menus, commandes et options des boîtes de dialogue, vous pouvez rapidement sélectionner des options à l'aide du clavier au lieu de la souris. Vous pouvez également choisir de masquer les lettres soulignées pour la navigation au clavier et les indicateurs d'entrée (rectangles en pointillés entourant les objets) jusqu'à ce que vous commenciez à utiliser le clavier pour la navigation dans Windows, en général avec les touches Alt, Tab ou de flèche. 1 Dans le menu Démarrer : • Sélectionnez Panneau de configuration• 2• Sélectionnez Affichage.• 3 Dans la boîte de dialogue Propriétés d'affichage : • Sélectionnez l'onglet Apparence. • Sélectionnez le bouton Effets.• 4 Dans la boîte de dialogue Effets : • Sélectionnez Masquer les lettres soulignées pour la navigation au clavier tant que la touche Alt n'est pas enfoncée. • Sélectionnez OK deux fois.• Alignement : Placer le pointeur sur le bouton par défaut dans la boîte de dialogue Vous pouvez choisir de faire se déplacer le pointeur sur le bouton par défaut dans la boîte de dialogue pour voir quel bouton ou quelle option dispose d'un focus et lequel ou laquelle sera activé(e) lorsque vous appuierez sur ENTRÉE. Actions à partir de la souris 1 Dans le menu Démarrer : • Sélectionnez Panneau de configuration• 2 • Sélectionnez Souris.• 3 Dans la boîte de dialogue Propriétés de la souris : • Sélectionnez l'onglet Options du pointeur.• 4 Dans l'onglet Options du pointeur, sous Alignement : • Cochez la case Déplacer automatiquement le pointeur sur le bouton par défaut dans la boîte de dialogue. • Sélectionnez OK.• 5 Pour fermer le Panneau de configuration : • Sélectionnez le bouton Fermer.•